L'Atelière - Recylerie textile solidaire en ardèche

Qu'est ce que l'atelière ?

L'Atelière est un Atelier d'Insertion qui revalorise les Textiles, Linge et Chaussures en Ardèche.
Go to Recyclage des TLC

Recyclage des TLC

Les Textiles, Linge et Chaussures (TLC) sont collectés par l’intermédiaire d’une vingtaine de containers disposés sur le territoire de l’Ardèche Méridionale.

Go to Chantier d’insertion

Chantier d’insertion

L’Atelière est un Atelier Chantier d’Insertion (ACI) qui emploi une dizaine de personne en difficulté.

Go to Travaux créatifs

Travaux créatifs

Les textiles collectés sont pour partie réutilisés pour des créations en couture et tissage sur des métiers à tisser : sacs, pochettes, étuis,…

Go to Magasins

Magasins

Pour fonctionner l’Atelière a besoin de votre soutien, retrouvez nos articles chez nos partenaires, au magasin des Vans ou sur notre boutique en ligne !

Histoire et chiffres

Une entreprise solidaire et sociale en Ardèche
L’ACI L’Atelière est une réponse à plusieurs questions en suivant un fil conducteur : la valorisation

Ce projet voit son point de départ au sein d’une structure d’hébergement (Centre d’hébergement et de réinsertion sociale, l’Eau Vive) pour femmes en difficultés portée par l’association des Foyers de l’Oiseau Bleu (FOB) en septembre 2011. La mission du CHRS est de venir en aide à ces femmes en commençant par l’accès aux droits communs et plus largement à l’insertion sociale. L’idée fut aussi d’apporter « du beau » dans des vies hachées et durement malmenées. Dans les locaux du CHRS, une pièce était dédiée au stockage de vêtements donnés pour aider les femmes et les enfants hébergés. Nombre de ces textiles étaient inutilisables. N’était-il pas possible de les recycler ? Parmi le personnel existait des savoir-faire : la couture et le tissage. N’était-il pas possible de les transmettre ? L’association FOB exprimait la volonté de renforcer sa mission d’insertion. N’était-il pas possible d’élargir son champ d’action? Chaque constat était une partie de réponse à chacune de ces questions. La couture et le tissage pouvait être enseignés aux femmes et par la même leur offrir une activité valorisant leurs capacités d’agir. Ces mêmes techniques pouvaient servir à valoriser ces textiles voués à devenir des déchets. Enfin, constat fut fait qu’un autre type de « public » en difficulté pouvait aussi en bénéficier. De nombreuses initiatives en France, regroupées sur le secteur de l’économie sociale et solidaire, montrent que la valorisation des déchets textiles est une activité économiquement viable. Parmi celles-ci, se trouve les Atelier Chantier d’Insertion. C’est ce modèle qu’a choisi le FOB afin de combiner les actions énoncées et transformer le projet d’insertion en réalité. Le directeur du CHRS, Christian Roux et la salariée détenant la technicité textile, Stéphanie Quéguiner, se lancent alors dans l’écriture du projet du nom de L’Atelière, ils recrutent une personne chargée de l’accompagnement socioprofessionnel à l’été 2013 : David Ranchin. Ainsi commence l’aventure de l’Atelière !

Les petites mains

Les personnes qui travaillent ou ont travaillé au sein de l'Atelière

Chantal

Christian

Claire

David

Isabelle

Irène

Evelyne

Laetitia

Laurent

Lilith

Michel

Marie Laure

Sarah

Dernières nouvelles

Une question ?